Sommaire

La scintigraphie thyroïdienne est une technique d'exploration médicale utilisant un traceur légèrement radioactif. Ce type d'examen est prescrit dans le cadre de la découverte d'une hyperthyroïdie ou pour le suivi de nodules thyroïdiens. La scintigraphie thyroïdienne permet d'obtenir des clichés en couleurs qui font apparaître les éventuelles anomalies. C'est un examen complémentaire important dans le suivi des cancers thyroïdiens ou de certaines maladies de la glande thyroïde.

Qu'est-ce qu'une scintigraphie thyroïdienne ?

La scintigraphie thyroïdienne est un examen permettant de visualiser le fonctionnement de la glande thyroïdienne par l'intermédiaire d'un traceur radioactif. Ce traceur a la particularité de se fixer sur la thyroïde ou sur les structures dépendantes en iode. La visualisation de la fixation de la molécule radioactive permet de distinguer les différentes structures thyroïdiennes en couleurs.

Pourquoi pratiquer une scintigraphie thyroïdienne ?

Généralement, l'échographie thyroïdienne est l'examen de référence pour l'étude de la glande thyroïde. Néanmoins, dans certains cas, la scintigraphie thyroïdienne peut s'avérer indispensable, notamment dans les cas suivants :

Comment se déroule une scintigraphie thyroïdienne ?

Scintigraphie thyroïdienne : préparation de l'examen

Avant l'exploration, il faut s'assurer de ne pas avoir passer le mois précédent d'examens comportant l'utilisation d'un produit de contraste. La première étape d'une scintigraphie thyroïdienne consiste en l'injection du produit radioactif (il s'agit généralement de l'iode 123 ou du technétium 99 m). Le produit se fixe rapidement sur la structure thyroïdienne. Il faut compter une vingtaine de minutes entre l'injection et le début de l'examen.

Scintigraphie thyroïdienne : déroulement de l'examen

Le patient est ensuite invité à s'allonger, sur le dos, sur la table d'examen. Il n'est pas nécessaire de se déshabiller mais il faut enlever les bijoux pouvant gêner l'examen (notamment les colliers ou les chaînes). Une caméra spécifique, appelée gamma caméra, vient alors se placer directement au-dessus du cou, sans pour autant le toucher, pour prendre plusieurs clichés de la glande thyroïdienne.

Scintigraphie thyroïdienne : résultats obtenus

La scintigraphie thyroïdienne permet d'obtenir des clichés en couleurs des différentes structures de la thyroïde. Ainsi, on peut différencier les régions captant moins le traceur radioactif (régions hypofonctionnelles appelées nodules froids) et les régions captant plus fortement le traceur radioactif (régions hyperfonctionnelles appelées nodules chauds).

Existe-t-il des contre-indications ou des précautions à prendre pour une scintigraphie thyroïdienne ?

Scintigraphie thyroïdienne : contre-indications

La scintigraphie thyroïdienne est un examen qui ne peut être effectué par les femmes enceintes. Les femmes allaitantes doivent également faire attention à ne pas donner leur lait pendant un certains temps (quelques heures).

Les allergies au produit radioactif sont très rares et ne donnent généralement que des effets atténués. Une allergie avérée doit toutefois favoriser l'utilisation d'un autre moyen d'investigation thyroïdienne.

Scintigraphie thyroïdienne : précautions

Même si la scintigraphie n'utilise que très peu de molécules radioactives, il est nécessaire d'appliquer un principe de précaution vis-à-vis des plus jeunes et des femmes enceintes : il faut s'efforcer de ne pas entrer en contact avec cette catégorie de la population pendant la journée de l'examen.

Lire l'article Ooreka