Sommaire

 

La cytoponction thyroïdienne est une technique médicale, complémentaire de l'échographie thyroïdienne, qui permet d'analyser la structure d'un ou plusieurs nodules thyroïdiens. Si la majeure partie des nodules découverts au niveau de la thyroïde sont bénins, il faut s'assurer de façon certaine de l'absence de cellules malignes. Le praticien procède ainsi à une ponction de quelques cellules du nodule qui seront analysées dans un service d'anatomopathologie.

Qu'est-ce qu'une cytoponction thyroïdienne ?

La cytoponction thyroïdienne est un examen médical qui consiste à prélever au sein de nodules suspects des cellules pouvant être analysées. Cet examen se déroule sous contrôle échographique afin de guider le praticien.

Lire l'article Ooreka

Pourquoi pratiquer une cytoponction thyroïdienne ?

La cytoponction thyroïdienne permet l'analyse de cellules constitutives d'un nodule. Si les nodules sont dans la plupart des cas bénins, certains peuvent se révéler de nature cancéreuse. On pratique généralement une cytoponction lors de la découverte (la plupart de temps fortuite) de nodules thyroïdiens. La cytoponction est indispensable dans le suivi de nodules présentant certaines caractéristiques comme par exemple :

  • des nodules thyroïdiens hypoéchogènes ;
  • des nodules de taille supérieure à 1 cm ;
  • des nodules à forte croissance ;
  • la présence de micro-calcifications.

Comment se déroule une cytoponction thyroïdienne ?

Cytoponction thyroïdienne : préparation de l'examen

Il n'existe pas de préparation spécifique pour une cytoponction thyroïdienne. Même s'il s'agit d'un examen peu douloureux, certains patients peuvent éprouver une certaine anxiété. Aussi, un gel anesthésique à appliquer sur la peau lors de l'examen peut être prescrit.

Cytoponction thyroïdienne : ​déroulement de l'examen

Le patient est invité à s'allonger sur la table d'examen en prenant soin de placer sa tête en hyperextension afin de libérer son cou. Le praticien désinfecte soigneusement le cou du patient et utilise de fines aiguilles pour ponctionner les nodules. L'examen est considéré comme très peu douloureux même s'il peut être très impressionnant. Le praticien effectue 3 à 4 prélèvements par nodule pour être certain d'obtenir un matériel biologique exploitable. Les cellules prélevées vont ensuite être analysées dans un service dédié, le service d'anatomopathologie. L'examen de cytoponction thyroïdienne ne dure qu'une vingtaine de minutes.

Cytoponction thyroïdienne : analyses des cellules

Les cellules sont étudiées sous microscope afin de vérifier la présence ou non d'anomalies. Les résultats des analyses sanguines et des échographies sont également pris en compte afin de poser un diagnostic complet. Dans la grande majorité des cas, les nodules apparaissent comme bénins et une simple surveillance suffit. Si les anomalies se révèlent être de nature cancéreuse, le patient est généralement dirigé vers un chirurgien pour planifier une ablation des nodules. Enfin, dans certains cas, le prélèvement n'est pas assez informatif et une nouvelle ponction doit être réalisée.

Existe-t-il des précautions à prendre pour une cytoponction thyroïdienne ?

La cytoponction thyroïdienne ne présente que très peu de danger. Les principaux risques sont liés à la formation d'un hématome au point de ponction, c'est pour cela que le patient est invité à rester quelques minutes dans le service après la réalisation de la biopsie.

Les patients sous anti-coagulants doivent également faire l'objet d'une grande attention afin d'éviter des saignements importants. Enfin, une légère gêne au niveau du cou peut se faire ressentir quelques jours après la ponction.