Décodage biologique et thyroïde

Écrit par les experts Ooreka

Approche psychosomatique

L'approche psychosomatique du décodage biologique permet d'appréhender différemment les pathologies thyroïdiennes et de comprendre leur origine.

Le biodécodage des maladies permet d'expliquer la plupart des pathologies là où la médecine classique reste sans réponse. Les maladies de la thyroïde n'échappent pas à la règle.

  • On considère, dans cette vision des choses, que le corps ne fait rien au hasard, pas plus une maladie qu'autre chose. En effet, pourquoi le corps développerait-il telle ou telle maladie plutôt qu'une autre ?
  • Si cela peut s'expliquer par un certain nombre de phénomènes et de facteurs physiques (irradiations, alimentation, etc.), on a trop souvent tendance à négliger le facteur émotionnel qui est pourtant primordial.

La réponse du corps sous forme de pathologie à un stress, à un conflit, n'est pas le fruit du hasard. L'organisme met en place inconsciemment, en cas de surtress, la solution qui lui semble la plus appropriée aux besoins du moment même si cela, sur le long terme, ne nous convient pas consciemment.

Décodage de la thyroïde

Dans le cas précis de la glande thyroïde, le corps ne va la décoder (déclencher une affection thyroïdienne) que si cela peut lui être utile à régler (ou tout du moins à gérer temporairement) le conflit dans lequel se trouve la personne.

Il convient de se rappeler que ce sont les hormones thyroïdiennes qui sont à même de gérer la vitesse de fonctionnement du corps.

Décodage biologique et hyperthyroïdie

Très logiquement (bio-logiquement), la thyroïde va augmenter son activité lorsqu'on se trouve dans un état de fuite par exemple.

Il peut s'agir d'un besoin d'accélérer :

  • en termes très concrets : je cherche à fuir un agresseur, par exemple ;
  • en termes un peu plus abstraits : j'accélère pour arriver à faire tout ce que j'ai prévu.

Dans les deux cas, l'idéal est d'augmenter le fonctionnement du métabolisme. Si l'accélération normale des fonctions ne suffit pas (le stress généré est trop important, il dépasse les limites de notre biologie habituelle), le corps enclenche un processus exclusif, hyper-efficace, mais qui finira par poser problème à long terme : l'hyperthyroïdie.

Dans ce cas de figure, la surproduction hormonale rendra la personne plus active, plus vive, plus rapide, ce qui répondra à son conflit. C'est donc une solution biologique qu'apporte la maladie (mal-a-dit).

On retiendra que, de manière générale, les gens qui présentent une hyperthyroïdie :

  • ont un programme de fuite ;
  • peuvent être débordés, mais chercher à tout assumer en même temps ;
  • cherchent à toujours être les premiers (gagner, arriver avant les autres, être en avance aux rendez-vous, etc.) et supportent mal l'inverse (mauvais perdants, stress excessif) ;
  • ont tendance à être impatients (ils veulent tout tout de suite).

En cas de conflit transgénérationnel (le conflit est vécu par un ascendant, mais est exprimé par l'enfant) on peut retrouver des enfants prématurés.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Décodage biologique et hypothyroïdie

Contrairement à l'hyperthyroïdie, l'hypothyroïdie vise à freiner le métabolisme.

C'est généralement qu'on se trouve dans une situation dans laquelle on est dépassé par les événements, tout va trop vite et on souhaite ralentir.

L'organisme n'ayant pas la possibilité d'agir sur l'extérieur (il ne peut pas simplement parce qu'il le souhaite, faire ralentir les choses), il intervient sur lui-même : il ralentit la fonction thyroïdienne, celle-là même qui gère la vitesse.

Décodage biologique et Hashimoto

La maladie de Hashimoto est une pathologie auto-immune qui demande au corps à la fois d'accélérer et de ralentir dans le même temps.

Pour donner un exemple très concret, c'est la femme enceinte qui va accoucher dans un taxi :

  • il faut que la voiture roule le plus vite possible jusqu'à l'hôpital ;
  • il faut ralentir le travail pour ne pas accoucher dans le taxi.

Le bébé vit un stress dans une double contrainte : il peut développer un Hashimoto.

Cancer de la thyroïde

Dans le cadre d'un cancer de la thyroïde on se trouve toujours dans un conflit lié à la vitesse, mais ce conflit présente les particularités suivantes :

  • il est vécu de façon dramatique ;
  • il est inattendu ;
  • il est vécu dans l'isolement (personne ne sait exactement ce qu'on ressent) ;
  • il est sans solution immédiate.

Traitement de la thyroïde en décodage biologique des maladies

Le traitement en décodage biologique consiste à prendre conscience des tenants et aboutissants de la maladie :

  • Quels sont les conflits à l'origine de la pathologie (ils sont généralement multiples) ?
  • En quoi la maladie est-elle une solution à ce conflit ? (la maladie répond toujours à un besoin, souvent inconscient)

Il faut généralement s'adresser à un thérapeute décodeur pour pouvoir comprendre tout cela et faire un travail psychosomatique.

Dans des cas exceptionnels la simple prise de conscience (à la lecture de ce texte, par exemple), suffit à guérir.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gabriel choukroun

ostéopathe d.o. - ostéopathie émotionnelle | osteomind consult

Expert

SD
safia djoumi

aromathérapeute holistique et coach en nutrition

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.