Hyperthyroïdie

Écrit par les experts Ooreka

Hyperthyroïdie : généralités

Lorsque le corps souffre d'hyperthyroïdie, de nombreuses fonctions augmentent et s'emballent, ce qui a d'importantes conséquences physiques et psychiques. C'est le fonctionnement inverse de l'hypothyroïdie.

  • Cette maladie concerne près de 2,5 % des femmes contre seulement 0,25 % des hommes. Chaque année, 3 femmes sur 1 000 sont atteintes d'hyperthyroïdie. La grande majorité des personnes concernées ont entre 40 et 60 ans.
  • En sécrétant des hormones en excès, la thyroïde va doper de nombreuses fonctions de l'organisme.
  • Dans la très grande majorité des cas (85 %), c'est la maladie de Basedow qui est à l'origine de l'hyperthyroïdie.

Signes biologiques à rattacher à l'hyperthyroïdie

De très nombreux symptômes font évoquer une hyperthyroïdie. Tous vont dans le sens d'une accélération de l'organisme, d'une augmentation de ses fonctions habituelles (à l'image de la tachycardie, des diarrhées ou de la nervosité, par exemple).

Toutefois, ces symptômes peuvent être présents dans d'autres pathologies. Pour procéder au diagnostic d'hyperthyroïdie, il faut donc procéder à des examens médicaux et en particulier à des prises de sang.

En cas d'hyperthyroïdie on pourra retrouver :

  • une anémie ferriprive (manque de fer) ;
  • une vitesse de sédimentation et une protéine C réactive (CRP) augmentées (signe classique des réactions inflammatoires) ;
  • une augmentation du taux de cortisol.

Plusieurs types d'hyperthyroïdie

Il existe différentes hyperthyroïdies qu'il convient de savoir distinguer entre elles.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Hyperthyroïdie primaire

C'est l'hyperthyroïdie classique en quelque sorte.

  • Dans ce cas, la glande thyroïde fabrique des hormones en excès.
  • Autre possibilité, la thyroïde capte trop d'iode.

D'un point de vue morphologique, la glande conserve une taille normale (elle peut aussi gonfler légèrement).

Le bilan thyroïdien permettra de retrouver :

  • une TSH basse ;
  • une augmentation des T3 et T4 qui peut-être extrêmement importante.

Hyperthyroïdie secondaire

Dans l'hyperthyroïdie secondaire, c'est l'hypophyse qui est à l'origine de la production excessive d'hormones thyroïdiennes.

Elle envoie des informations hormonales inadaptées de sorte que la glande thyroïde fabrique continuellement des hormones, même lorsque cela ne devrait pas être le cas.

On retrouve aux examens biologiques :

  • une TSH élevée ;
  • un taux de T3 et de T4 élevé parfois de façon très importante.

Le traitement devra dans ce cas s'adresser davantage à l'hypophyse qu'à la thyroïde qui ne fait que subir.

Hyperthyroïdie tertiaire

En cas d'hyperthyroïdie tertiaire, c'est la sécrétion de TRH qui est inadaptée.

C'est finalement la thyroïde qui, en bout de chaîne (après l'hypothalamus et l'hypophyse), produit trop d'hormones.

  • Au niveau biologique, l'ensemble des taux hormonaux (TSH, T3 et T4) est élevé.
  • Là encore le traitement devra s'axer sur une prise en charge de l'axe hypothalamo-hypophysaire.

Hyperthyroïdie auto-immune,

Au cours d'une hyperthyroïdie auto-immune, l'organisme va se retourner contre lui-même.

C'est dans la maladie de Basedow que l'hyperthyroïdie s'accompagne d'une augmentation :

  • soit des anticorps anti-thyropéroxydase (anti-TPO),
  • soit des anti-thyroglobuline (anti-TG),
  • soit des deux.

Dans tous les cas il faut distinguer la maladie de Basedow de celle de Hashimoto.

Hyperthyroïdie iatrogène

Cette thyroïdite iatrogène est due à une intervention médicale.

Il peut s'agir :

  • d'un traitement médical ;
  • d'une intervention chirurgicale ;
  • d'un examen ayant conduit à l'injection de produit de contraste.

Cette hyperthyroïdie peut être soit passagère, soit définitive.

Hyperthyroïdie post-partum

Cette hyperthyroïdie qui apparaît dans les premiers mois qui suivent l'accouchement est fréquente et reste bénigne.

Elle n'est pas directement traitée, car elle évolue naturellement vers un euthyroïdie (fonctionnement normal) stable. Elle peut parfois s'inverser et basculer en hypothyroïdie post-partum qui, elle, sera prise en charge.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Hyperthyroïdie hépatique

L'hyperthyroïdie hépatique, encore appelée hyperthyroïdie à T3, est due à un problème de foie. Perturbé pour de multiples raisons, celui-ci va bloquer (ou limiter) la conversion des hormones T4 en T3.

  • D'un point de vue biologique, l'ensemble des taux de TSH et des T4 est bon. En revanche, la T3 est produite en excès par le foie.
  • Le traitement devra donc chercher à régler le dysfonctionnement hépatique.

Thyroïdite de De Quervain

La thyroïdite de De Quervain, également appelée grippe de la thyroïde, est d'origine virale.

  • Elle apparaît la plupart du temps suite à une pathologie ORL affectant les voies respiratoires (grippe, sinusite, pharyngite, bronchite, etc.).
  • Dans cette hyperthyroïdie virale, c'est davantage l'aspect infectieux qui sera traité et non pas l'aspect endocrinien. C'est donc une prise en charge via anti-inflammatoire ou cortisone qui sera adaptée, contrairement aux autres pathologies qui doivent être traitées avec des médicaments spécifiques à la thyroïde.
  • Généralement, cette thyroïdite disparaît dans les jours ou les semaines qui suivent sans laisser de séquelles.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

marie- hélène etoc

psychothérapie , sophrologie , gestion du stress . | psy morbihan-formatrice control feeling

Expert

marion alisse

psychanalyste-praticienne en psychotherapie | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !